Le twist

Pas du twist
Pas du twist

Historique du twist

Il est souvent arrivé dans les années 60 qu'un titre musical donne naissance à une danse portant le même nom. Le twist est un exemple caractéristique du phénomène, même si la version originale a été oubliée au profit de celle de Chubby Checker. En tout état de cause, s'il est une danse des "années twist" qui a survécu au temps c'est bien le... twist !

Origines
La chanson "The Twist" a été créée durant l'été 1958 et n'a pas, au départ, rencontré son public jusqu'à ce que l'Américain Hanck Ballard en sorte sa propre version. Cette version est entrée dans le classement des 20 meilleures ventes de disques aux États-Unis en mars 1959. Chubby Checker enregistre sa fameuse version en 1961. C'est à partir de ce moment que la danse twist apparaît et défraye la chronique. Les autorités religieuses songent sérieusement, à l'époque, à classer le twist parmi les danses immorales tandis que la Lloyds, une grande compagnie d'assurance anglaise, assure contre la "pratique abusive du twist"...

Évolution
Le twist arrive en France en 1962, particulièrement promu par le bien connu groupe "Les Chaussettes Noires" dont fait partie Eddy Mitchell. Le twist est certainement la danse des années 60 à la plus longue carrière. Il y a même eu des concours de twist sur la durée où certains candidats on dépassé les 100 heures consécutives ! Manifestement, le twist fait vendre et tout le monde s'y met. On essaye d'ailleurs de mélanger le twist avec d'autres danses comme la madison ou le tango ; sans réel succès, cela dit.

Le twist se pratique seul ou à plusieurs. Il n'y a pas de contact entre les danseurs. Globalement, chacun se déhanche à droite puis à gauche, éventuellement en levant le genou de la jambe opposée au côté vers lequel on déhanche.

Musique et tempo
Le twist se danse sur un rythme musical 4/4, généralement à une vitesse de 40 à 50 MPM. La musique du twist peut également se danser en rock voire en madison. Les morceaux du précurseur Chubby Checker comme "Let's twist again" ou d'autres américains comme "The Ventures" sont bien évidemment adaptés. D'autres chanteurs français de l'époque ont sorti des titres twist assez connus : Les Chaussettes Noires, Annie Cordy, Henri Salvador, Maurice Chevalier ou Richard Anthony et son "Petit Gonzales".